logo papa ours

Comment éviter les métaux lourds dans l'alimentation de votre bébé ?

19 juillet 2022

Des niveaux dangereux de métaux lourds toxiques - arsenic, plomb, cadmium et mercure - ont été découverts dans des aliments pour bébés achetés en magasin (y compris dans les marques biologiques). Ces métaux étant omniprésents dans notre environnement, il est pratiquement impossible de les éviter dans l'alimentation de votre bébé. Mais vous pouvez réduire la probabilité que votre bébé les ingère. Pour commencer, servez-lui une grande variété d'aliments sains, limitez les céréales de riz et les plats transformées, et évitez de lui donner des jus de fruit déjà préparés.

Comment éviter les métaux lourds dans l'alimentation de votre bébé ?


Pourquoi y a-t-il des métaux toxiques dans les aliments pour bébés ?

Tous les aliments, y compris ceux pour bébés, contiennent certains métaux lourds. Ils sont naturellement présents dans l'eau, le sol et l'air, mais ils pénètrent également dans nos aliments par le biais des pesticides et de la pollution. Récemment, plusieurs rapports ont mis en évidence des niveaux dangereux de métaux lourds toxiques - arsenic, plomb, cadmium et mercure - présents dans les aliments pour bébés achetés en magasin (y compris dans les marques biologiques). Un rapport a révélé que certains des plus grands fabricants d'aliments pour bébés ont vendu des pots contenant des niveaux élevés de ces métaux.

En 2019, l'organisation à but non lucratif Healthy Babies Bright Futures a analysé 168 pots pour bébés et a trouvé des métaux toxiques dans 95 % d'entre eux. Un an plus tôt, Consumer Reports a aussi testé 50 pots pour bébés pour détecter la présence de cadmium, de mercure, d'arsenic et de plomb et les résultats sont alarmants. Tous les produits contenaient des quantités mesurables d'au moins un métal lourd, environ deux tiers présentaient des niveaux "inquiétants" de ces métaux, et 15 d'entre eux présentaient un risque pour la santé s'ils étaient consommés une fois par jour, selon leur rapport.

Une consommation excessive de métaux lourds peut entraîner des problèmes de santé et endommager le cerveau en développement de l'enfant - et il n'existe aucun moyen facile pour les parents de savoir ce que peuvent contenir les pots pour bébés qu'ils achètent ou fabriquent. Les experts en santé publique ont demandé à la Food and Drug Administration (FDA) de fixer des normes de sécurité pour les aliments pour bébés et de fournir des étiquettes plus transparentes. Actuellement, la FDA ne réglemente pas la quantité de métaux lourds dans la plupart des aliments pour bébés.

S'il est impossible d'éviter complètement les métaux lourds qui se cachent dans les repas et les biscuits, vous pouvez prendre des mesures pour réduire le risque que votre bébé en ingère trop dans son alimentation :

  • Continuez à lui servir une grande variété d'aliments riches en nutriments essentiels. Une diversité d'aliments sains contribue à une alimentation équilibrée et peut aider à limiter le risque d'exposition à long terme aux métaux lourds. Commencez par des légumes, des fruits ou des viandes en purée plutôt que des céréales pour bébé. Vous pouvez aussi renoncer aux purées et essayer la diversification menée par l'enfant (DME). Il est important de ne pas supprimer les fruits et les légumes de son alimentation. Ils sont essentiels à sa croissance et à son développement ;
  • Limitez les céréales de riz et les collations à base de farine de riz, car le riz absorbe environ 10 fois plus d'arsenic que les autres céréales. Optez plutôt pour des céréales complètes, comme l'avoine et l'orge ;
  • Remplacez les en-cas transformés par des aliments complets, autant que possible. Selon le magazine Consumer Reports, les collations les plus pauvres en métaux lourds sont les pommes, la compote de pommes non sucrée, les avocats, les bananes, l'orge avec des légumes en dés, les haricots, le fromage, les raisins, les œufs durs, les pêches, les fraises et le yaourt. (Veillez simplement à couper les aliments en petits morceaux pour éviter les risques d'étouffement) ;
  • Allaitez si possible. L'allaitement au sein plutôt que le lait maternisé peut contribuer à réduire l'exposition aux métaux ;
  • Si vous utilisez l'eau du robinet pour préparer le lait maternisé ou les céréales, pensez à faire analyser l'eau de votre maison pour détecter la présence de plomb. Les métaux peuvent s'introduire dans l'eau du robinet, surtout si elle provient d'un puits ou si elle passe par de vieux tuyaux. Si votre eau vous préoccupe, utilisez de l'eau en bouteille pour préparer les biberons et les aliments de votre bébé (la FDA limite les métaux lourds dans l'eau en bouteille).

Healthy Babies Bright Futures recommande quelques moyens simples de réduire l'exposition de votre bébé aux métaux lourds :

  • Choisissez des collations sans riz, des biscuits de dentition ou des céréales pour nourrissons ;
  • Évitez les jus de fruits. De nombreuses marques de jus de pomme et de raisin contiennent de l'arsenic inorganique et du plomb. Si vous donnez du jus à votre enfant, l'Académie américaine de pédiatrie recommande de ne pas dépasser 120 ml par jour pour les enfants de 1 à 3 ans, et de ne pas en donner du tout aux nourrissons ;
  • Limitez les carottes et les patates douces, qui contiennent souvent plus de métaux lourds que les autres légumes parce qu'elles poussent dans le sol. Consumer Reports a constaté que les patates douces étaient particulièrement susceptibles de contenir des niveaux élevés de métaux lourds.

Les métaux lourds présents dans les aliments pour bébés peuvent-ils nuire à mon bébé ?

C'est peu probable, mais pas impossible. Selon l'Académie américaine de pédiatrie, les niveaux de métaux lourds présents dans la nourriture pour bébés présentent un risque relativement faible pour les enfants. Mais il est préférable de minimiser l'exposition des enfants aux métaux lourds, quelle qu'en soit la source.

"L'exposition aux métaux lourds peut être nocive pour le cerveau en développement. Elle a été associée à des problèmes d'apprentissage, de cognition et de comportement", explique l'AAP. Comme le cerveau des bébés se développe rapidement et que leur corps est petit, l'impact peut être très dangereux.

Il n'est toutefois pas temps de paniquer au sujet de l'alimentation de votre enfant. Selon l'AAP : "Gardez à l'esprit que de nombreux facteurs génétiques, sociaux et environnementaux influencent le développement sain du cerveau, et que l'exposition aux métaux lourds n'est que l'un de ces facteurs."

"L'exposition d'un enfant à ces métaux lourds par le biais de l'alimentation pour bébé est susceptible d'être négligeable et de ne pas avoir d'impact négatif significatif sur sa santé", déclare la pédiatre Dawn Rosenberg. "Il n'en reste pas moins qu'il s'agit d'un risque important qui peut s'additionner, et maintenant que nous connaissons la présence de ces métaux toxiques dans nos aliments, nous devons minimiser autant que possible leurs impacts futurs. Il est impératif que notre gouvernement réglemente et fixe des normes de sécurité rigoureuses pour les aliments pour bébés."

Le Dr Rosenberg encourage les parents à moins se fier aux purées et aux plats préparés. "Heureusement, nos conseils pour nourrir les bébés avec des aliments solides ont considérablement changé au cours des dernières décennies", a-t-elle déclaré. "Les familles peuvent être plus flexibles avec l'alimentation des bébés, en proposant des aliments mous et en ajoutant des saveurs et des épices."

Dois-je donner à mon enfant des aliments biologiques pour bébé ?

Certains parents préfèrent les aliments biologiques parce qu'ils veulent donner à leur enfant des aliments exempts de pesticides et d'autres produits chimiques. C'est une question que vous devrez trancher en fonction de ce qui convient le mieux à votre famille. Mais n'oubliez pas que les aliments biologiques sont aussi susceptibles de contenir des métaux lourds que les aliments conventionnels.

Quelle que soit votre décision, ne lésinez pas sur les fruits et légumes dans le but de réduire l'exposition de votre bébé aux métaux lourds ou aux pesticides. Ils sont une excellente source de nutriments importants, notamment de potassium, de folate, de fibres, de vitamine A, de vitamine C et de vitamine K. De plus, des études suggèrent que les bébés qui ne consomment pas beaucoup de fruits et légumes sont moins susceptibles d'en manger plus tard.

Devrais-je préparer des aliments pour bébé au lieu de les acheter ?

Les métaux lourds sont présents dans les produits que nous achetons. Préparer des aliments pour bébé à la maison ne vous aidera donc pas à les éviter dans l'alimentation de votre bébé. Mais comme les métaux lourds peuvent également se retrouver dans les aliments pour bébés lors de la fabrication et de l'emballage des aliments, l'AAP affirme que le fait de préparer vos propres aliments pour bébés peut contribuer à réduire l'exposition de votre bébé.

Vous pouvez préparer tout ou partie de la nourriture de votre bébé en réduisant en purée des fruits, des légumes, des céréales et d'autres aliments avec un peu de lait maternel, de lait maternisé ou d'eau jusqu'à obtenir la consistance souhaitée. Vous pouvez par ailleurs réduire en purée un peu de ce que mange le reste de la famille si cela ne contient pas de sucres ajoutés ou trop de sodium.

Jeune papa qui rédige des articles sur la diversification alimentaire, l'éducation, la grossesse et tout ce qui touche à la parentalité. Suivez-moi dans cet incroyable aventure.
logo papa ours
Blog d'un papa ours qui partage ses connaissances, ses idées sur de nombreux sujets liés aux enfants, aux bébés et à la parentalité dans son ensemble.
Pages du site
Mentions légales
2022 - Copyright, tous droits réservés, Réalisé avec ❤️
crossmenu