logo papa ours

Introduction des aliments solides pour votre bébé

1 juillet 2022

Les bébés sont généralement prêts à commencer à manger des aliments solides entre 4 et 6 mois, à condition qu'ils montrent des signes attestant qu'ils sont prêts, comme le fait de pouvoir s'asseoir en position verticale et de bien contrôler leur tête. Demandez à votre médecin de famille ou votre pédiatre quels sont les aliments à introduire en premier, en particulier si vous craignez un risque d'allergie. En général, les céréales pour nourrissons et les légumes, fruits et viandes en purée sont d'excellents premiers aliments. Essayez l'alimentation à la cuillère ou la DME, et continuez à donner du lait maternel ou en poudre jusqu'au premier anniversaire de votre bébé.

Introduction des aliments solides pour votre bébé


Quand est-ce que les bébés commencent à manger des aliments autres que le lait maternel ?

Cela dépend. Si votre bébé montre des signes, votre pédiatre vous donnera probablement le feu vert pour commencer à lui donner des légumes entre 4 et 6 mois.

Jusque-là, le lait maternel ou le lait maternisé fournit toutes les calories et tous les nutriments dont votre bébé a besoin. Les nourrissons n'ont pas encore les aptitudes physiques nécessaires pour avaler des aliments solides en toute sécurité et leur système digestif n'est pas prêt pour de la nourriture classique avant l'âge de 4 mois au moins.

L'American Academy of Pediatrics (AAP) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommandent l'allaitement exclusif pendant les six premiers mois de la vie de votre bébé et l'introduction des aliments solides à partir de l'âge de six mois. L'AAP conseille d'allaiter jusqu'à l'âge d'un an - et plus longtemps si vous et votre bébé le souhaitez.

Signes que votre bébé est prêt à manger des aliments solides

Votre bébé vous donnera des signes clairs lorsqu'il sera prêt. Observez-le :

  • Le contrôle de la tête. Votre bébé doit être capable de garder sa tête dans une position stable et droite.
  • Une bonne assise lorsqu'il est soutenu. Il doit être capable de s'asseoir en position verticale dans un siège pour bébé ou une chaise haute pour bien avaler.
  • Perte du "réflexe d'extrusion". La bouche et la langue de votre bébé se développent en synchronisation avec son système digestif. Pour commencer à manger des aliments solides, il doit être capable de déplacer les aliments vers le fond de sa bouche et de les avaler, au lieu d'utiliser sa langue pour les expulser de sa bouche.
  • Curiosité à l'égard de la nourriture. Votre bébé peut commencer à s'intéresser à ce que vous mangez, à tendre la main vers votre nourriture ou même à ouvrir la bouche si vous lui en proposez une cuillerée.

Commencer à manger des aliments solides à l'âge de 6 mois est important pour le développement de la motricité orale de votre bébé (utilisation des lèvres, de la langue, de la mâchoire, des dents, du palais dur et du palais mou). En outre, ils peuvent apporter des nutriments spécifiques dont votre bébé a besoin, comme le fer et le zinc. (Ces éléments sont particulièrement importants si votre bébé a été exclusivement nourri au sein).

Quels sont les meilleurs premiers aliments pour bébé ?

Commencez par donner à votre bébé n'importe quel aliment en purée mono légume. Bien qu'il ait été courant pour les parents de donner des céréales de riz comme premier aliment, ceci n'est plus recommandé. En fait, les pédiatres déconseillent souvent les céréales de riz pour bébé, car elles peuvent contenir de l'arsenic inorganique et ne sont pas aussi nutritives que d'autres premiers aliments.

Parmi les bons premiers aliments pour bébé, citons :

  • la purée de courgette
  • la compote de pommes
  • la purée de bananes
  • l'avocat en purée
  • les pêches en purée
  • purée de poires
  • viandes en purée


Si votre bébé est allaité, l'AAP suggère la viande comme premier aliment, car le fer contenu dans le bœuf, le poulet et la dinde aide à remplacer les réserves de fer, qui commencent à diminuer vers l'âge de 6 mois.

Comment introduire les aliments solides dans l'alimentation de votre bébé ?

La méthode traditionnelle d'introduction des aliments solides consiste à donner à votre bébé des purées à l'aide d'une cuillère, mais certains parents utilisent une autre méthode appelée DME "Diversification menée par l'enfant". Avec cette méthode, vous placez des morceaux d'aliments mous, adaptés à son développement, sur le plateau de la chaise haute ou sur la table, et vous laissez votre bébé les attraper et se nourrir lui-même.

Voici comment commencer à nourrir votre bébé à la cuillère :

Pour les premières, commencez par donner une ou deux cuillères à café d'aliments solides en purée ou de céréales pour bébé, environ une heure après l'allaitement ou le biberon (afin que votre bébé ne soit pas trop affamé ou rassasié).

Utilisez une cuillère en plastique à bout souple pour ne pas blesser ses gencives. Mettez une petite quantité de nourriture sur le bout de la cuillère et offrez-la-lui. S'il ne semble pas très intéressé, laissez-le sentir la nourriture pour l'instant et essayez une autre fois.

Si vous lui donnez des petits pots ou des compotes pour bébés prêts à consommer, mettez-en un peu dans un petit plat et donnez-lui à manger. Conservez les restes au réfrigérateur et jetez les bocaux ou sachets ouverts un jour ou deux après leur ouverture.

Si vous décidez de commencer par des céréales, donnez à votre bébé 1 à 2 cuillères à café de céréales pour nourrissons diluées. Ajoutez du lait maternel ou du lait maternisé à une toute petite pincée de céréales. La préparation sera très liquide au début, mais lorsque votre bébé commencera à manger des aliments plus solides, vous pourrez progressivement épaissir la consistance en utilisant moins de liquide.

Commencez par un repas quotidien le matin, lorsque votre bébé n'est pas trop fatigué, affamé ou grincheux. Il se peut qu'il ne mange pas beaucoup au début, mais laissez-lui le temps de s'habituer à cette expérience. Ne soyez pas surpris s'il est désorienté ou rejette les aliments solides au début. Certains bébés ont besoin de s'entraîner à garder la nourriture dans leur bouche et à l'avaler.

Par la suite, vous pouvez commencer à lui donner davantage d'aliments solides jusqu'à ce qu'il en prenne quelques cuillères à soupe par jour, réparties sur deux repas. En général, votre bébé peut commencer par des aliments en purée ou semi-liquides, puis passer à des purées moulinées de manière grossière et enfin à de petits morceaux à manger avec les doigts.

Indices indiquant que votre bébé est rassasié

L'appétit de votre bébé varie d'un repas à l'autre. Il n'est donc pas possible de savoir avec certitude s'il a assez mangé en comptabilisant strictement ce qu'il a ingurgité. Soyez attentif aux signes suivants qui indiquent qu'il a probablement terminé :

  • Il se penche en arrière sur sa chaise
  • Il détourne la tête de la nourriture
  • Il commence à jouer avec la cuillère
  • Il refuse d'ouvrir la bouche pour la prochaine bouchée (il arrive qu'un bébé garde la bouche fermée parce qu'il n'a pas terminé la première bouchée, laissez-lui le temps d'avaler).

Allergies alimentaires et introduction des aliments solides

Les experts recommandent d'introduire un seul aliment à la fois dans l'alimentation de votre bébé, et d'attendre 3 à 5 jours avant d'en introduire un autre, afin de pouvoir surveiller toute réaction allergique. Il est également conseillé de noter les aliments que votre bébé goûte. S'il a une réaction indésirable, il sera plus facile d'en déterminer la cause grâce à un historique des aliments.

Il n'est pas nécessaire d'attendre avant de donner des aliments allergènes comme les œufs, le beurre de cacahuète ou le soja. Rien ne prouve que le fait d'attendre pour introduire certains aliments aidera votre bébé à éviter les allergies. En fait, il est prouvé que c'est le contraire qui est vrai.

Selon l'Académie américaine d'allergie, d'asthme et d'immunologie (AAAAI), l'incorporation d'aliments couramment allergènes dans l'alimentation de votre bébé à partir de 4 à 6 mois environ (et pendant toute son enfance) peut en fait contribuer à prévenir le développement des allergies alimentaires.

Commencez par les premiers aliments traditionnels, comme les céréales pour nourrissons enrichies en fer, les légumes, les fruits et les viandes en purée. Une fois que vous avez essayé quelques-uns de ces aliments et que votre bébé semble bien les tolérer, vous pouvez introduire des aliments plus communément allergènes, comme le soja, les œufs, le blé, le poisson et les arachides.

Les fabricants ont mis sur le marché des produits conçus pour vous aider à incorporer les aliments couramment allergènes dans l'alimentation de votre enfant. Ces poudres à mélanger et ces repas tout prêt peuvent contenir une protéine communément allergène ou un mélange de plusieurs.

Des précautions particulières doivent être prises avec certains bébés. Si votre enfant appartient à l'une des catégories suivantes, consultez le médecin, le pédiatre ou un allergologue pour établir un plan d'alimentation personnalisé avant d'ajouter des aliments solides à son régime alimentaire :

  • Votre bébé a un frère ou une sœur allergique aux arachides.
  • Votre bébé souffre d'eczéma modéré à sévère malgré le suivi du plan de traitement du médecin.
  • Votre bébé a déjà eu une réaction allergique immédiate à un nouvel aliment ou a été diagnostiqué avec une allergie alimentaire.


Si votre bébé est allergique à quelque chose, vous verrez des signes de réaction en quelques minutes ou quelques heures. La plupart des enfants souffrant d'allergies alimentaires ont des réactions légères. Si vous remarquez de l'urticaire, une nouvelle éruption cutanée ou de la diarrhée, appelez votre médecin pour lui demander conseil.

Si vous remarquez une respiration sifflante, une difficulté à respirer, des vomissements, un gonflement du visage (y compris de la langue et des lèvres), ou si plus de deux systèmes corporels sont affectés (comme l'urticaire et les vomissements), votre bébé peut avoir une réaction potentiellement mortelle appelée anaphylaxie. Appelez immédiatement le 17 ou votre numéro d'urgence local.

Conseils pour l'alimentation de votre bébé

  • Proposez des fruits ou des légumes dans n'importe quel ordre. Certains parents vous diront peut-être de commencer par les légumes plutôt que par les fruits pour éviter que votre bébé ne développe un goût pour les sucreries. Mais tous les bébés naissent avec une préférence pour le sucre. Vous n'avez donc pas à vous soucier d'introduire les aliments sucrés ou salés dans un ordre particulier.
  • Ne donnez les céréales qu'avec une cuillère. À moins que le médecin de votre bébé ne vous le demande, n'ajoutez pas de céréales au biberon : votre bébé pourrait s'étouffer ou prendre trop de poids.
  • Encouragez les aventures alimentaires. Vous n'êtes pas obligé de vous en tenir aux aliments fades et ennuyeux. Utilisez des épices et des assaisonnements pour créer de délicieuses saveurs.
  • Donnez du temps aux nouveaux fruits/légumes que vous proposez à bébé. Si celui-ci se détourne d'un aliment particulier, n'insistez pas. Essayez à nouveau quelques jours plus tard.
  • Vérifiez qu'il n'y a pas de sucres ajoutés ou trop de sel. Regardez également la présence de "sucres ajoutés" sur l'étiquette de la valeur nutritive des aliments en conserve, surgelés ou emballés. S'il y a 1 gramme ou plus, donnez autre chose à votre bébé. Regardez également les quantités de sodium. Les bébés ne doivent pas consommer plus de 1 200 mg de sodium par jour.
  • Évitez les aliments dangereux. Ne donnez pas à votre bébé des choses qui pourraient l'étouffer, comme des raisins entiers ou du pop-corn. Les bébés de moins d'un an ne peuvent pas manger de miel, de lait de vache ou de lait de soja. De même, les jus non pasteurisés et le poisson, la viande, les œufs ou la volaille insuffisamment cuits peuvent être une source de bactéries.
  • Surveillez la constipation. Les selles de votre bébé changent parfois en fonction de son alimentation. Bien que cela soit généralement temporaire, votre bébé peut être constipé après l'introduction des aliments solides. Si vous remarquez qu'il va moins souvent à la selle, ou que ses selles sont devenues dures ou sèches et semblent difficiles à évacuer, prévenez son médecin. Certains d'eux recommandent d'ajouter des fruits riches en fibres comme les poires, les pruneaux et les pêches à l'alimentation du bébé, ou de lui donner quelques gouttes de jus de pruneau, de pomme ou de poire tous les jours jusqu'à ce que les selles soient redevenues normales

Ne soyez pas non plus surpris si le caca de votre bébé change de couleur et d'odeur lorsque vous ajoutez des solides à son alimentation. S'il a été exclusivement nourri au sein jusqu'à présent, vous remarquerez probablement une forte odeur dans ses selles, auparavant douces, dès qu'il commencera à manger des aliments solides, même en très petite quantité. C'est normal

Si votre bébé a peur de la nouveauté, voici quelques conseils à suivre :

  • Testez toute une gamme de textures. Si votre bébé n'aime pas la purée de poire, essayez de lui donner des morceaux de poire très mûre à la place.
    Dans le même ordre d'idées, essayez différents modes de cuisson. Si votre bébé n'aime pas les légumes cuits à la vapeur, essayez de lui donner des légumes poêlés.
  • Servez les aliments à différentes températures. Certains bébés préfèrent le brocoli froid plutôt que chaud, par exemple.
  • Combinez le nouvel aliment avec un qu'il connait déjà. Si votre bébé rejette un nouvel aliment seul, mélangez-le à un qu'il apprécie déjà.
  • Ajoutez une sauce à tremper ! Essayez du poulet râpé avec de la compote de pommes, du yaourt avec des tranches de pommes cuites au four ou de l'houmous avec des morceaux de carotte bien cuits.
  • Surtout, soyez patient. Il faut parfois un certain temps à un bébé pour s'habituer à de nouvelles saveurs et textures, alors continuez à essayer et il finira par accepter la nouveauté.

Combien de fois par jour mon bébé doit-il manger de l'alimentation solide ?

Au début, votre bébé ne mangera du solide qu'une fois par jour. Vers 6 ou 7 mois, deux repas par jour sont la norme. À partir de 8 ou 9 mois, il peut manger normalement trois fois par jour, plus une collation. Une journée typique à 8 mois peut comprendre une combinaison des éléments suivants :

  • du lait maternel ou du lait maternisé enrichi en fer
  • Céréales enrichies en fer
  • Légumes
  • Fruits
  • de petites quantités de protéines, comme des œufs, du fromage, du yaourt, de la volaille, des lentilles, du tofu et de la viande.
  • Aliments hautement allergiques, le cas échéant

Consultez notre guide d'alimentation du bébé, âge par âge, pour plus de détails sur les quantités à donner à votre bébé et le moment de le faire.

De quelle quantité de lait maternel ou de lait maternisé mon bébé a-t-il besoin après l'introduction des aliments solides ?

Même après l'introduction des aliments solides, le lait maternel ou les préparations lactées fourniront la majorité des calories et des nutriments nécessaires à votre bébé jusqu'à l'âge de 9 mois à 1 an. Le lait maternel et le lait maternisé contiennent des vitamines importantes, du fer et des protéines sous une forme facile à digérer.

Vous remarquerez peut-être que lorsque votre bébé commencera à manger du consistant (vers 9 mois), il diminuera progressivement sa consommation de lait. Ce phénomène est normal. Avec le temps, votre il prendra moins de biberons.

Voici la quantité de lait maternel ou en poudre dont-ils ont besoin après avoir commencé à manger des aliments solides :

  • De 4 à 6 mois : 4 à 6 tétées par jour (allaitement au sein ou biberons de 4 à 6 fois)
  • De 6 à 8 mois : 3 à 5 tétées par jour (allaitement au sein ou biberons de 6 à 8 fois).
  • De 8 à 12 mois : 3 à 4 tétées par jour (allaitement au sein ou biberons de 7 à 8 fois).

De quel équipement ai-je besoin pour introduire des aliments solides ?

Il est utile d'avoir :

  • Une chaise haute
  • Des bols et des assiettes pour bébé
  • Des cuillères pour bébé
  • Bavoirs
  • Un tapis de sol pour les éclaboussures

Si vous préparez votre propre nourriture pour bébé, vous aurez besoin de :

  • Un outil pour réduire les aliments en purée, comme un mixeur, un robot ménager ou une machine à aliments pour bébés.
  • Des récipients de stockage pour réfrigérer et congeler les portions supplémentaires (certains parents utilisent des bacs à glaçons - ou des dispositifs similaires conçus uniquement pour les aliments pour bébé - pour stocker et congeler les portions individuelles).
Jeune papa qui rédige des articles sur la diversification alimentaire, l'éducation, la grossesse et tout ce qui touche à la parentalité. Suivez-moi dans cet incroyable aventure.
logo papa ours
Blog d'un papa ours qui partage ses connaissances, ses idées sur de nombreux sujets liés aux enfants, aux bébés et à la parentalité dans son ensemble.
Pages du site
Mentions légales
2022 - Copyright, tous droits réservés, Réalisé avec ❤️
crossmenu